Retour

22 janvier 2020

Leurs secrets

Connaissez-vous l’origine des fortune cookies ?

Également connus sous l’appellation « biscuits chinois » ou « gâteaux de la chance », les fortune cookies sont ces confiseries dans lesquelles sont inséré un « secret » : une prédiction, une maxime, parfois humoristique. Les fortune cookies font partie des incontournables que l’on aime servir avec un bon thé chaud, surtout alors que le Nouvel An Chinois approche. D’où viennent-ils ? La réponse est beaucoup moins évidente qu’elle n’y paraît ! 

 

Qui a donc inventé les biscuits chinois ?

Tout le monde n’est pas d’accord sur l’origine exacte des fortune cookies mais, ce qui est sûr, c’est qu’ils ne proviennent pas de Chine. On murmure qu’ils découleraient d’une invention de David Jung, un immigrant chinois établi à Los Angeles peu avant les années 1920. L’homme aurait voulu distribuer gratuitement une petite sucrerie aux pauvres qui erraient près de son atelier.

D’autres affirment que les premiers fortune cookies ont été servis pour la première fois dans un restaurant japonais de San Francisco en 1914, ou même à la fin du XIXe siècle. Enfin, certains sont convaincus que c’est un immigrant japonais, Seiichi Kito, qui a lancé le concept en écrivant des messages inspirants pour les introduire dans des biscuits offerts au restaurant.

L’envol des biscuits du bonheur !

Dans les années 1950, les boulangeries chinoises fabriquaient déjà en masse ces petits gâteaux, dont la réalisation a été simplifiée par l’arrivée des automates. En effet, le fondateur de la boulangerie Lotus Fortune, Edward Louie, a mis au point une machine capable de produire rapidement ces sucreries par centaines.

De nos jours, on consomme trois milliards de biscuits chinois par an partout dans le monde. Ils sont très répandus en Amérique, où l’on cultive l’art de les préparer dans le respect d’une tradition spécifique.

Zoom sur les exigences d’un bon gâteau de la chance

thé chine extraLes Américains aiment lire des choses positives : c’est pour cela qu’ils ont développé le « fortune cookie » comme un petit cadeau qui livre toujours un message encourageant. Les restaurants s’attèlent à rédiger des prévisions réjouissantes ou des petits compliments, pour flatter l’ego de leurs clients.

Pour couronner le tout, il ne faut pas oublier que l’on raffole de la nouveauté dans le pays de l’oncle Sam. C’est la raison pour laquelle on ne doit pas lire deux fois le même message dans des biscuits chinois !

Le Nouvel An Chinois aura lieu le 25 Janvier prochain. Pourquoi ne pas débuter l’année du Rat de Métal avec un petit message gourmand ? Cela sera également l’occasion de goûter à notre Thé Chine Extra. Vous aurez peut-être de la chance !

Vous avez aimé cet article ?

Partagez-le !